effet image fixe ou vidéo

Séquence, donner du sens à l'image filmique

Créer des décors avec Michel Gondry à Beaubourg

https://www.youtube.com/watch?v=Fp3JMjvKhpE

 

 Créer des effets avec peu

Série de photographies de l’artiste Philippe Ramette

Paris en couleurs par philippe ramette02 400x500Philippe rammette01

 

Philippe ramette09 399x500Philippe ramette06

Philippe ramette04 400x500Philippe ramette03

Série de photographies de l’artiste Chantal Michel :

 Chantal michel Chantalmichel1

Avec des exemples concrets, des extraits de films (Le cinquième élément, Robocop, Le pacte des loups, Pirates de Caraïbes...), mettre des mots sur des effets de cinéma.
 
La part du Hors champ
LE CHAMP ET LE HORS-CHAMP

– Le champ désigne la portion de l’espace visible à travers l’objectif d’une caméra et limité par le cadre.
- Le champ désigne tout ce qui impressionne la pellicule.

- Le hors-champ désigne tout ce qui ne se voit pas à l’écran mais qui est filmé et qui existe .
désigne tout ce qui n’est pas visible à l’écran

l’équipe de tournage et la caméra constituent le principal hors-champ du cinéma : jamais visibles à l’écran bien qu’il soit évident qu’ils y étaient.

- Le hors-champ est un élément très utilisé pour générer un effet d’attente, de suspens ,de curiosité,de surprise.

Créez une iimage afin de susciter chez le spectateur la peur en donnant l'importance au hors champ.
Son/hors champ dans le champ/regard de l'acteur/ambiance lumière et couleur
Cabinet du docteur caligari Le cabinet du Docteur Caligari 
Vincent 1 Vincent ombre Vincent, de Tim burton
Sleepy hollow Sleepy hollow2010 Sleepy Hollow, de Tim Burton
Fene tre sur cour Fenêtre sur cour d'Alfred Hitchcock
 
Melissadeotille Le ane Pierreloi c
P1150200 P1150204 P1150202
P1150201 Edaelise Pb0300071
 
 
Représentez un mot donné en un film de trois ou quatre plans. Montage interdit.

Différence / vertical / couleur / ensemble / imposant / minsucule / dynamique / à part.

On peut donner du sens à l'image en réunissant différents plans

Exemple avec l'effet Koulechov

Ce que l'on peut faire dire à des images

l'homme a faim, est triste, est séduit... alors que c'est toujours le même visage inexpressif 

 

La valeur des plans :
• Plan d’ensemble : Situer : il permet de présenter le personnage dans un environnement.
• Plan moyen : il sert à distinguer un personnage de ce qui l’entoure, lui accorder une
importance, le présenter en action.
• Plan américain : Attirer l’attention : il accorde une importance croissante au personnage et à
ses gestes, intensifie éventuellement l’action. A noter que ce plan est très utilisé dans une
conversation entre deux personnages (champ / contre-champ).
• Gros plan : Dramatiser : il traduit une dimension intérieure en communiquant au spectateur
les sentiments du personnage. Il peut mettre aussi en évidence un objet.
• Très gros plan ou insert : Focaliser ; il saisit un détail (expression, objet, …), en provoquant
un effet de choc.

Quelques définitions.
• Photogramme : Nom des images sur une pellicule.
• Cadre : Limite de l’image, portion de la réalité en
deux dimension isolée par la caméra.
• Champ : Portion de l’image (en trois dimensions
dans le "réel") qui est délimitée par le cadre.
• Hors champ : Ensemble des éléments qui ne sont pas inclus dans le champ (= visible) mais
qui sont rattachés imaginairement par le spectateur
Exemple : Un homme est sur un plongeoir. Il saute. La piscine est en hors-champ (on ne la
voit pas) mais le spectateur la rattache inconsciemment au plongeon.
• Contre-champ : Espace complémentaire du champ.
Exemple : Dans une conversation, on voit successivement la personne qui parle (champ) et
celle qui était de dos (contre-champ).
• Profondeur de champ : Espace de netteté obtenue par la mise au point, lors d'une prise de
vue.
• Espace filmique : Association du champ et du hors-champ.
• Amorce : Objet situé au premier plan
• Décadrage : Rupture volontaire de l’horizontalité du cadre.


Les positions de caméra :

- La plongée écrase la scène et les personnages qui se situent plus bas que la caméra. Elle permet de souligner la fragilité d’un personnage, de créer une tension ou d’amplifier la grandeur d’un lieu.

- La contre-plongée place le sujet au dessus de la caméra. Elle rend un personnage plus imposant ou dramatise une scène. A utiliser en connaissance de cause.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site